LES DIFFÉRENTS TYPES D’ARCS

Le tir à l’arc se pratique de bien des manières, et il appartient à chaque archer de choisir l’arme qui lui convient. Ce n’est pas le choix qui manque :

L’arc olympique ou arc classiqueclassique_474

L’arc classique est l’arme utilisée pour les disciplines de tir à l’arc olympique. Démontable et modulaire, sa poignée est en métal et ses branches profitent des avancées technologiques en matière de matériaux composites. Il s’agit d’un arc long, stable et précis.

L’arc classique est doté de différents accessoires : un viseur réglable, un stabilisateur permettant de déplacer le centre de gravité, un clicker pour assurer une allonge régulière, un repose-flèche escamotable, un berger button utile pour stabiliser latéralement la flèche lors de son départ.

Cet arc, très utilisé sur cible anglaise, permet aussi bien le tir en salle à 18 mètres que le tir en extérieur jusqu’à 70 mètres.

L’arc à pouliespoulies_474

L’arc à poulies est un arc mécanique qui utilise des poulies excentriques ou des cames pour démultiplier la force de l’archer. La cinématique des poulies permet de tirer de fortes puissances sans que la force de maintien soit élevée (effet de let-off). Par ailleurs, la puissance maximale de l’arc se situant bien avant la pleine allonge, la flèche profite de l’accélération de la corde lors du tir.

Les arcs à poulies sont à la fois rapides, compacts, puissants et précis.

Comme les arcs classiques, ils sont munis d’un viseur et d’un stabilisateur.

L’arc nu ou barebow

barebow_474

L’arc nu, ou barebow, est un arc classique dépouillé de son viseur et de son système de stabilisation. La visée est effectuée au moyen de la flèche et d’une technique de tir particulière (pianotage ou string walking, face walking) qui permet de modifier l’angle de la flèche en fonction des distances et d’effectuer une compensation de paralaxe.

Stable et précis, l’arc nu représente un compromis intéressant pour les disciplines de parcours.

L’arc à poulies nupoulies_nu_474

L’arc à poulies nu est à l’arc à poulies ce que le barebow est à l’arc classique : un arc allégé de son viseur et de sa stabilisation. Tiré à la palette et non au décocheur, cet arc cumule les caractéristiques de l’arc à poulies et celles de l’arc nu.

L’arc droit ou longbow

longbow_474

L’arc droit, aussi appelé longbow, est le grand arc anglais traditionnel. Historiquement, il s’agit d’un arc de guerre plutôt rudimentaire . Très long, taillé d’un seul bloc dans de l’if avec un profil en D, il était doté d’une puissance énorme (parfois plus de 100#). La plus notable particularité du longbow est sa forme droite une fois débandé.

Actuellement, les amateurs de cet arc utilisent plutôt des flatbow, qui sont des arcs droits profitant de techniques de fabrication plus modernes par lamination.

L’arc droit ne possède aucun viseur et est habituellement utilisé en tir instinctif, sans aucune sorte de visée consciente.

L’arc de chassechasse_474

L’arc de chasse est un arc à double courbure (recurve) plutôt court, maniable, puissant et rapide. Monobloc ou démontable, il dispose d’une fenêtre et d’un tapis d’arc en guise de repose-flèche.

Cet arc est souvent doté d’accessoires conçus pour la chasse, comme des silencieux de corde ou un carquois d’arc.

Comme l’arc droit, l’arc de chasse est habituellement utilisé par des tireurs instinctifs.

 

Moins utilisés dans nos contrées, certains types d’arcs n’en sont pas moins fascinants, comme par exemple :

L’arc composite eurasiatique

mongol_474

Les armées d’archers eurasiatiques faisaient usage d’une arme évoluée et efficace. Court et puissant, ce type d’arc est conçu pour être utilisé par un cavalier (horsebow). Les siyah, pièces rigides situées en bout de branches, permettent de démultiplier la force de l’archer par effet de levier.

L’arc composite est constitué d’un savant assemblage de matériaux organiques (tendons, bois, corne …) mis en œuvre lors d’un procédé de fabrication long et complexe.

Le yumi, l’arc du kyudo

yumi_474

Le kyudo est un art martial japonais articulé autour du maniement de l’arc. Le yumi, l’arc du kyudo, est très long et fortement asymétrique. La branche du bas est beaucoup plus courte que celle du haut, permettant de tirer à genoux ou à cheval. C’est l’arc des samouraï.

 

Bien sûr cette liste est loin d’être exhaustive !

Laisser un commentaire